Facile, rapide et gratuit

Créez votre site maintenant

Je crée mon site

 Véronique Rénier, accordéoniste 

   M E N U

L e s   C h a l o u p é e s 

Si l'accordéon seul la comblait déjà, Véronique a souhaité mettre sa musique au service du texte et de la voix  en créant le duo accordéon-voix "Les Chaloupées".

Le nom de ce duo  est né d'un coup de cœur lors d’une visite des locaux de l'ancien «Bal des Mariniers» qui ouvrit ses portes à la fin du 19ème siècle, à Paris, rue du Faubourg Saint-Martin, dans le 10ème arrondissement.

Ce lieu populaire à la Belle Epoque fut le théâtre de nouvelles danses au déhanché prononcé, exécutées sur des rythmes effrénés. On y croisait gens du peuple, voyous et julots et tout ce monde dansait sans modération la java, le tango, le foxtrot et la valse musette dans une atmosphère parfois lourde et propice aux querelles. C'est ainsi que la fameuse «danse apache» arriva, caractérisée par des gestes quelque peu violents, comme une caricature de cette ambiance. Elle était appelée aussi «la valse chaloupée» par les parisiens. Les couples la dansaient en tanguant. Le nom du duo «Les Chaloupées » s'imposa de lui-même. Ci-contre, une vidéo de cette fameuse danse >>>>>>>>>

 

Cette chanson connue en France pour avoir été interprétée avec succès par Mistinguett, est bien entendu reprise par  Les Chaloupées, chantée par Lou-Mary accompagnée de Véronique à l'accordéon, aux côtés bien entendu de nombreux autres "tubes"  du musette et de la chanson française en général (chansons d'Edith Piaf, Charles Aznavour, Serge Gainsbourg, Alain Barrière, Dalida, Jean Ferrat, Jacques Brel, Georges Brassens, mais aussi Zaz, Patrick Bruel, Julien Clerc, Serge Lama... etc).


 



 


 


 


 


 

 


PHOTOS

de Concerts

Plus de titres à l'écoute sur : 

http://www.myspace.com/veroniqueaccordeoniste

Les Chaloupées en concert :

"La Parisienne" de M.P. Belle ci-dessus

 

 


Medley de chansons (à gauche)

C'est vrai ! de Mistinguett : ci-dessous

Nouveau spectacle des Chaloupées : "Mistinguett et les années folles"

En 1909, Max Dearly la choisit comme partenaire pour créer "La Valse Chaloupée" dans une revue du Moulin Rouge. Dans les années 20, elle enchaîne les opérettes à succès.


"Les Chaloupées" ne pouvaient pas passer à côté de la création d'un spectacle sur "La Miss".

 

C'est avec un immense plaisir qu'elles vous interprètent dans ce spectacle une quinzaine de chansons créées par Mistinguett, les plus connues et les plus entraînantes, accompagnées de quelques explications et anecdotes sur cette grande meneuse de revue et sur cette époque.


"Les Chaloupées", à l'occasion de ce spectacle, reprennent aussi une dixaine de tubes des années folles créées par les autres stars de cette époque (Georgius, Marie Dubas, Fréhel, Berthe Sylva, etc...).

Valencia

ça, c'est Paris

Mon homme

Gosse de Paris

C'est vrai

La belotte

La Java

Oui, je suis d'Paris

Il m'a vue nue

Moi, j'en ai marre

En douce, ... etc... 

Mais aussi : Le tango stupéfiant, La plus bath des Javas, Du gris,, la petite tonkinoise, Où sont tous mes amants, Oû est-il donc, Riguita...

Mais aussi,

Les Chaloupées fêtent le centenaire de la Guerre de 14-18 dans un spectacle intitulé :

 "De la Grande Guerre aux années folles"


 

 

A l'occasion des festivités du centenaire de la Guerre de 1914-1918, Les Chaloupées vous proposent (en dehors de leur répertoire habituel beaucoup plus récent), un spectacle reprenant les chansons en vogue à cette période et qui restèrent célèbres. 


Tantôt jouant les comiques troupiers au féminin...

(dans un tel contexte, il était nécessaire de se changer les idées de temps à autre),

tantôt graves et sensibles lorsqu'elles interprètent ces musiques mélodieuses et

ces textes réalistes chargés de tant d'émotions, elles vous transportent,

avec ce florilège de la Chanson française de 1900 à 1929

(avant, pendant et après la Grande Guerre),

dans une époque difficile mais battante, lors de laquelle

 la vie a pris le dessus et a ouvert la porte aux années folles.